Electrostimulation d’une black dans les cordes – douleurs et plaisir

0 vues
0%

Ca commence et se termine par une interview de la jeune black, victime consentante. elle est avenante et porte ses cheveux mi-longs et lisses.

Elle est assise sur une chaise en bois et osier, dans une pièce aveugle, style sous-sol ou hangar, qui sera le théâtre de toutes les scènes. Elle se déshabille entièrement et on découvre des seins menus aux tétons turgescents, des fesses rebondies et fermes et une chatte rasée.

Sur la séquence suivante, elle est est attachée les mains sur les pieds, les bras au siège et les pieds relevés, attachés à une corde pendant du plafond. Sa chatte est parfaitement visible et accessible, ainsi que ses seins.

Une femme, en robe courte sensuelle, lui met un bâillon-boule. ele sera sa tortionnaire. Puis la dominatrice lui enfonce un gode métallique dans l’anus et un autre dans le vagin, ce dernier est fixé aux cuisses par des lanières. Ce sont des électrodes qui sont connectées à une machine, qui est mise en route. La domina caresse les seins de la suppliciée puis applique un magic-wand sur les lèvres de sa prisonnière qui gémit, surtout quand les godes sont, en plus, manipulés.

Nouvelle séquence : la black est attachée debout, une jambe repliée en l’air, les mains dans le dos et penchée en avant. L’officiant applique des tubes à aspirer sur les tétons et mets la machine en marche. Quelques claques sur les fesses, la puissance est augmentée et la black masturbée. La machine bourdonne puissamment, le want à nouveau utilisé avec la masturbation. Souffrance et jouissance, tortillements et cris.

Autre séquence, la victime est écartelée au sol, pieds relevés, bras attachés, croisés, sous la tête. Elle subit le martinet sur la chatte, les claquements sont nets et rapides. Deux pinces chirurgicales et électrifiée sont utilisées pour enserrer fortement les tétons de la suppliciée. Elles sont en plus attachées à des fils pour les tirer vers le haut. La machine est mis en route et le martinet cingle à nouveau la chatte trempée. Notre belle sybarite se tortille, crie, gémit …

Une énorme gode est enfoncé dans son vagin et le magicwand appliqué sur son clitoris, elle est masturbée avec de rapides va-et-vients. Enfin quelques coups de martinet achèvent cette scène.

Nouvelle séquence, notre victime est à califourchon sur un coussin, complètement immobilisée en contact avec un engin vibrant directement sous le clitoris. La machine est mise en route. La puissance sera régulièrement augmentée et la belle se frotte contre l’engin infernal, elle en redemande la garce !!

Dans la dernière séquence, notre odalisque est allongée sur le ventre, sur un piédestal, les mains dans le vos, les bras liés aux pieds. L’officiant enfonce un gode de plexus transparent électrifié dans le vagin et met la machine en fonction. Elle applique un mini wand sur le clitoris. Godage et fessée s’ensuivent. La victime adore ça …


La rédaction de la description de cette vidéo a été realisée par Phil673

De:
Date: janvier 15, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *